Chère Jacqueline… Hommage à une grande Dame du Cinéma est le portrait de la cinéaste suisse Jacqueline Veuve filmée par la réalisatrice Dominique de Rivaz.

Jacqueline Veuve est née dans les années 1930, dans la petite ville très provinciale et très conservatrice de Payerne. Pourquoi et comment est-elle devenue l’assistante de Jean Rouch au Musée de l’Homme, à Paris? Comment a-t-elle osé brandir une caméra dans le fief éminemment masculin des réalisateurs suisses des années 1950-1960? Jacqueline Veuve est une pionnière. Elle est la première femme qui ait écrit des scénarios et tourné seule en Suisse romande.

Son travail de cinéaste, sa démarche d’ethnologue et la cohérence de son œuvre la place aux côtés d’un Richard Dindo, Erich Langjahr, Walter Marti, Reni Mertens… Elle mérite qu’on lui rende hommage ainsi qu’aux soixante-dix films qu’elle a réalisés et souvent produits.

Contemporaine de Tanner, de Goretta, de Michel Soutter, Jacqueline Veuve a été un témoin actif de l’éclosion et des débuts de notre cinéma romand. Plus largement, elle a été l’observatrice minutieuse d’un demi-siècle de vie en notre pays. Ses observations, un jour, feront le bonheur et l’étonnement de nos descendants.

La critique

“Un portrait émouvant.”

Le Nouvelliste

“Un bel hommage rendu à Jacqueline Veuve. Pourquoi toujours attendre la disparition d’une figure admirée pour lui rendre hommage ? C’est pour conjurer le sort que la cinéaste Dominique de Rivaz a filmé la grande dame du documentaire roman.”

La Liberté
https://www.youtube.com/watch?v=ma0fvIVsO4Q