Grand Prix du Cinéma Suisse • Long métrage de fiction | 2004

Sélectionné pour représenter la Suisse à l’Oscar du meilleur film étranger | 2005

En mai 1747, Jean Sébastien Bach vieillissant (Vadim Glowna) rencontre le jeune roi Frédéric II de Prusse (Jürgen Vogel). À Potsdam, une semaine durant, ces deux monstres sacrés du Baroque vont vivre une relation père-fils parfois douloureuse, souvent pleine d’humour. Un combat de titans qui provoque un joyeux tohu-bohu, tant dans le clan des Bach qu’au château du roi.

Avec • Vadim Glowna, Jürgen Vogel, Karoline Herfurth, Anatole Taubman, Paul Herwig, Detlev Buck

La critique

“Une offrande musicale qui claque comme un camouflet. Bach à dos de chameau, une peinture d’Andy Warhol… Une œuvre incontestablement inspirée.”

L’Hebdo

“La Liberté, l’insolence, avec lesquelles de Rivaz dépeint la rencontre entre Bach et Frédéric II, sont une révolution cinématographique. ”

Le TempsNorbert Creutz

“Une guerre des clans : celui de la musique (Bach et ses fils) et celui du pouvoir (le roi, son secrétaire et son chien). Pour son premier long métrage, Dominique de Rivaz fait avec rigueur et humour le portrait de deux hommes en quête d’absolu. Dans le chaos du déménagement de la cour qui s’apprête à quitter Sans-Souci, la folie d’une époque troublée où la culture et la violence étaient intimement mêlées. Un duel musical et psychologique entre deux monstres.”

L’ImpartialFrédéric Maire
https://www.youtube.com/watch?v=ulJGdZ-1BTU